LE SILENCE…

 In Articles

Le silence.  Un mot qui semble chargé de tellement d’incertitude…Mais qu’est-ce qu’il y a de si terrifiant à propos du silence qui nous fait tant hésiter à l’induire en nous, qui nous fait carrément si peur ? Qu’y trouverons-nous de si menaçant et si redoutable à supporter ?

En sommes-nous arrivés à penser que le silence représente la fin ? Le vide ? La solitude ? La mort ?

Pourquoi essayer d’échapper au silence, comme s’il nous pourchassait ! C’est possible d’échapper toute une vie durant au silence vous croyez?

Il est dit dans les écoles initiatiques (et on en fait un apprentissage essentiel), que le silence n’est pas nécessairement le désert, le vide, l’absence de toute activité et/ou création, l’apparition du néant !

En fait, le silence contiendrait tout…

Il serait la clé qui ouvre enfin cette voûte sacrée vers une vie supérieure.

Ça demanderait un travail intense, mais il nous amènerait vers la réalisation d’une parfaite harmonie en nous, une plénitude incomparable.  Ce silence serait tellement profond qu’il ne s’exprimerait même pas par de simples  mots. Atteindre ce silence, serait atteindre un état de conscience où le mystère, le profond, les synchronicités de la vie et la magie feraient partie intégrante de tous nos moments présents. Toutes ces belles choses commenceraient enfin à nous être révélées lorsque enfin nous arriverions à maîtriser ce silence.

C’est vraiment tentant, ne croyez-vous pas, d’arriver à tout apaiser en soi ? Voire même arrêter sa pensée pour atteindre cet état ? J’aimerais bien moi maîtriser cette grande force du silence pour arriver à maîtriser mes créations dans les dimensions de mon monde extérieur.

Je me souviens à une certaine époque, avoir voulu apprivoiser le silence. Bien déterminée à y arriver, je fermais toutes les portes et les fenêtres de la maison. J’ai même été jusqu’à mettre des bouchons dans mes oreilles et ainsi m’isoler du reste de ma famille des heures durant certains soirs. Croyez-vous vraiment que cela m’ait suffit à apprivoiser le silence ?  Mais bien sûr que non. Et pourtant, j’avais tellement créé l’ambiance idéale, selon ma perception du moment, pour me permettre de le faire !

Au fil de mes nombreuses tentatives, de mes recherches d’archéologue dépoussiérant les livres des plus grands philosophes et de mes expériences non concluantes sur l’état divin du silence, j’ai lâché prise. C’est à ce moment que j’ai découvert que l’ambiance parfaite se crée partout d’elle-même et qu’il n’y a absolument rien à faire. Niet !  ”Nothing” !

Juste se déposer, fermer les yeux, respirer tout en observant les pensées se bousculant vers la sortie, puis les laisser aller.

Le silence, le vrai, le bénéfique, le réparateur, c’est tout simplement ‘l’autre silence’’ ! Le silence des pensées et des sentiments. Celui qui prend son origine à l’intérieur de nos cœurs, dans le paisible, dans le calme.

J’ai réalisé que ce silence était à l’écoute de tous mes besoins. Qu’il devenait l’artiste créateur de ma propre réalité extérieure. Qu’il avait été très dangereux de ne pas apprendre à le maîtriser avant et d’en être restée inconsciente. Parce que ce silence est hyper sensible à l’atmosphère qui règne dans nos cœurs.

Si mon cœur baigne dans la colère, dans la frustration ou dans des sentiments négatifs, alors mes pensées, mes paroles et mes gestes risquent à leurs tours de refléter ces mêmes états d’âme puisqu’ils prennent alors naissance dans un état d’agitation et de total chaos.

Est-ce que nous nous entendons pour reconnaître qu’il se loge tellement, mais tellement de bruit, de discussions et de remue-ménage dans nos pensées et notre esprit ?

Dans le silence, j’entends une brume d’amour….

Comme si l’amour se levait debout au dedans de moi. Le silence me permet de voir mes propres imperfections afin que je puisse les épurer. C’est donc dire que j’ai besoin de beaucoup de silence.

C’est dans le silence que surgissent mes peurs. En entrant dans le silence, j’arrive à les capter pour ensuite travailler à les transcender dans l’amour. C’est comme ça que je m’en libère et qu’elles arrêtent d’avoir de l’emprise sur moi.

Le silence permet la libération de vieilles fréquences. Ensuite, on devient des émanateurs de vibrations d’amour et arrivent les actes de sagesse.

Laisser la voix du cœur parler devient de plus en plus facile. Cette voix du cœur qui pardonne, qui réunit et qui élève tout dans l’amour. C’est dans le silence qu’on devient un phare, un temple.

Moi, j’aspire à devenir une génératrice de lumière et d’amour qui arriverait à projeter son rayonnement et sa lumière si haut et si loin, qu’il y aurait de la lumière pour tous !

Dans le silence, on devient UN…

Apprendre à méditer, lâcher prise pour nous vider la tête de pensées inutiles, des sentiments qui alourdissent, des peurs paralysantes, des incertitudes envahissantes, c’est se redonner enfin le droit d’être qui on est, sans masque, sans hésitations et avec notre belle unicité.

Laissons cette reconnexion sacrée se faire dans le silence.

Logeons-nous dans l’amour qui nous reviendra multiplié. Émettons, ensemble, vous et moi, en silence, des ondulations et émanations qui voyageront partout dans la création. La création nous retournera alors les réponses attendues à toutes nos demandes et elle nous aidera à réaliser nos rêves les plus fous !

Des intéressés au silence ?

JUST BE !   

Recommended Posts

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Contactez-moi !

Laissez-moi vos coordonnées ici et il me fera plaisir de vous transmettre mes nouveautés dès publications... N'hésitez pas à me faire parvenir également vos questionnements...

Not readable? Change text. captcha txt