L’AMITIÉ N’A PAS D’ÂGE !

 In Articles

Il arrive qu’on rencontre des personnes dont les épreuves de la vie ont été sans fin.   Du temps ou j’oeuvrais auprès d’une clientèle atteinte de cancer, j’ai rencontré ce type de personne.  Malgré sa petite taille, c’était une très grande dame. Elle était tellement courageuse. Une grande source d’inspiration pour moi et elle est devenue une bonne amie avec le temps car l’amitié n’a pas d’âge !

Avoir à affronter la moitié de ce qu’elle a eu à affronté tout au long de sa vie, je  pense que j’aurais maintenant de la difficulté à me tenir aussi droite qu’elle…

Plusieurs fois diagnostiquée d’un cancer, elle n’a jamais baissé les bras. Ses épreuves ont été gigantesques : pertes d’êtres chers par suicide, perte d’une fille par cancer, elle a du combattre plusieurs cancer et est toujours en récidive, et je vous en épargne d’autre.

Cette grande dame me donnait généreusement de son temps à titre de bénévole sur plusieurs dossiers, dont le jumelage téléphonique pour Cancer j’Écoute. Elle supervisait 5 à 6 personnes en jumelage qu’elle soutenait quotidiennement, qu’elle écoutait avec patience et amour, qu’elle rassurait avec tendresse, qu’elle apaisait avec justesse tout en partageant sa propre expérience de l’épreuve pour les aider à avancer.

Après avoir vécue 26 ans de sa vie dans la même maison et la même municipalité, en début d’été 2015, elle décida de se lancer courageusement à l’aventure et de partir vivre à Québec pour se rapprocher de ses petits-enfants. Quel courage ! Quelle détermination !

L’amitié n’a pas d’âge…

J’en était tellement impressionnée et remplie d’admiration pour la voir me donner l’exemple de suivre le flot de la vie et d’accueillir avec excitation le changement qu’elle induisait elle-même dans sa vie… Je la trouvait tout simplement sublime, fantastique et merveilleuse.  Elle est devenue mon amie, pour elle comme pour moi,  l’amitié n’a pas d’âge !

Je me souviens d’une journée, alors qu’il ne me restait que quelques heures avant de partir pour mes vacances estivale, en juillet 2015, elle m’appela au travail pour prendre de mes nouvelles… Et oui, c’était elle la patiente et c’était elle qui appelait pour prendre de mes nouvelles.

Je vous partage donc cette anecdote aujourd’hui car j’ai envie de vous inspirer de son courage, de sa souplesse mais surtout de sa belle sagesse qui nous donne envie, à nous aussi, de nous ouvrir aux changements en jouant tout comme elle au grand jeu de la vie…   

Le déménagement…

Ça fait quelques jours qu’elle est déménagée à Québec et elle s’est souvenue que je partais en vacances à 17h00 aujourd’hui. Elle s’est dit ce matin et je la cite : ‘’Tiens, je vais appeler MA NATALIE’’ Ô qu’elle me fait plaisir! Quel privilège elle m’accorde. J’aime tellement ça ÊTRE SA NATALIE !

Malgré les 30 années en âge qui nous séparent, j’ai l’impression de parler à ma meilleure amie. Au son de sa voie, je me sens comme une gamine. Elle éveille en moi l’énergie de la petite fille qui veut s’amuser, qui veut rigoler et qui veut explorer la vie.

J’aimerais être près d’elle en cet instant…pour écouter “live” sa belle sagesse et voir les étoiles logées au fond de ses yeux… 

Elle me décrit son nouvel environnement. Elle est incroyable… J’arrive à voir les lieux, à imaginer les arbres, à sentir l’ambiance de la grande rue. Je l’entend même ‘’sourire’’ au téléphone, malgré la fibre optique qui nous sépare.

Assurément, elle se parfume de bonheur et de joie de vivre tous les matins. J’aimerais tellement porter le même parfum qu’elle ! Ça sent tellement bon !

Tellement vivante…

Malgré toutes les épreuves de la vie, malgré toutes les difficultés et la lourdeur des expériences qu’elle a traversé, elle est emplie d’une joie peu commune et en déborde pour irradier sur tous ceux et celles qui l’entourent.  Elle porte ce sourire qui lui va si bien ! Elle est tellement vivante et je prends le temps de lui souligner que j’arrive à la voir rayonner jusqu’ici.

Ô que j’affectionne particulièrement cette belle âme qui est beaucoup plus qu’une cliente pour moi. Elle a traversé tellement de malgré que je me demande ou elle puise toute sa grande force.

Elle a compris le message de la vie. Elle ‘’continue’’ quoi qu’il arrive. Voilà ce qu’elle me livre ce matin. Le voyage sera toujours sans fin et l’extase (malgré les malgrés) continue toujours de grandir, peu importe ce qu’on vie.

À chaque pas, l’intelligence devient plus brillante, le cœur plus ouvert. La vie n’arrête jamais. Des milliers et des milliers de trésors nous attendent au tournant de chaque événement, de chaque kilomètre parcouru, parfois un peu long, un peu ardu elle le reconnaît…

Plus on avance, un mille, dix mille, cent mille ou une infinité de kilomètres, ça ne fait aucune différence.

Elle éclate de rire et rassure mon mental qui s’agite… plus on avance, plus ça peut devenir facile d’avancer… Par contre c’est toujours nous qui décidons si c’est facile ou pas…Il y a de tout : des merveilles, des espaces inconnus, des expériences incompréhensibles et souvent des moments d’injustice…

Jamais on arrive à un point et on se dit, maintenant je suis arrivé !  Si on pense qu’on est arrivé, on est complètement dans l’ignorance…. le voyage n’a pas vraiment commencé qu’elle me murmure ! On est tout simplement assis sur la première borne kilométrique de l’autoroute de la vie.

Chaque départ nous en coûte un peu en énergie.  Mais on s’habitue au départ et on s’habitue également à partir. On doit partir.  Il ne faut plus souffrir de quitter un séjour d’une seule nuit. S’arrêtez trop longtemps quelque part est une perte d’énergie. Il n’y a pas de but, nous n’allons nulle part, le voyage est sans fin.

Nous sommes déjà là ou nous devons être et pour cette raison, il faut faire de ce moment un moment aussi beau soit-il, aussi joyeux et aussi plein d’amour.   Tout ce qui compte c’est l’instant présent.

La promesse…

Notre conversation c’était terminé sur cette note, j’ai pris cependant le temps de lui faire cette promesse.   Durant ma période de vacances, je me ferais un plaisir de prendre la route, de rouler jusqu’à Québec et de passer du bon temps en sa compagnie.

Juillet 2015, ma copine et moi, cette copine qui dépasse les 80 ans, nous sommes allées nous promener dans la belle ville de Québec.  Nous avons marché toutes les deux bras dessus, dessous.   On s’est raconté nos tranches de vies pour ensuite s’attabler sur une terrasse, afin de déguster une glace.  Comme deux petites gamines excitées de se retrouver, se fût un moment de joie, de privilège, de tendresse et d’amour.

Je me suis permis de faire le plein de sa belle joie contagieuse, de cette belle sagesse qu’elle partage sans compter, j’en ai profiter pour sentir l’odeur de son parfum magique, à saveur bonheur, qu’elle porte tous les jours, pour ensuite reprendre la route en direction de ma maison, le coeur remplie de gratitude…  en remerciant la vie pour ces barrières que je ne porte pas en regard de l’amitié.    L’amitié n’a pas d’âge lorsque deux âmes se reconnaissent !

JUST BE !   

Recommended Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contactez-moi !

Laissez-moi vos coordonnées ici et il me fera plaisir de vous transmettre mes nouveautés dès publications... N'hésitez pas à me faire parvenir également vos questionnements...

Not readable? Change text. captcha txt