Les aveugles et l’éléphant

Dans un pays très lointain ou vivaient six aveugles, vint un jour spécial ou les habitants excités, vinrent chercher nos amis en leur disant : Venez ! Venez vite !  Il y a un éléphant dans le village, aujourd’hui !

Nos amis n’avaient aucune idée de ce qu’était un éléphant. Même s’ils n’étaient pas capables de le voir, ils se dirent qu’ils allaient essayer de le voir au travers leurs sens en le touchant.   Ils allèrent donc là où l’éléphant se trouvait et chacun commença à le toucher puis à exprimer sa perception.

  • Hé ! L’éléphant est un pilier !, dit le premier en touchant sa jambe;
  • Oh, non ! il est aussi souple qu’un corde, dit le second en touchant sa queue;
  • N’importe quoi ! C’est comme la branche épaisse d’un arbre !, dit le troisième en touchant sa trompe;
  • Le quatrième enchaîna sans attendre en touchant son oreille : C’est comme un grand éventail;
  • Enthousiaste et sûr de lui le cinquième s’exclama : Mais non, c’est comme un mur énorme ! Puisqu’il touchait son ventre;
  • On dirait une corne ! dit le sixième en touchant sa défense et allant même jusqu’à souffler en vain en espérant qu’un son en sorte.

Ils commencèrent à discuter et à débattre fermement chacun de leurs points de vue en insistant sur ce qu’il croyait exact. Mais vous comprendrez qu’ils ne s’entendaient point ! Pour eux, chacun avaient raison et chacun des autres avaient tord.

Un grand sage qui passait par-là, les vit argumenter entre eux et s’arrêta pour les conseiller. Mais voyons messieurs, que se passe-t’il donc ?

Nous ne pouvons pas nous mettre d’accord pour dire à quoi ressemble l’éléphant, dirent-ils.  Chacun d’eux reprit son dialogue en mentionnant ce qu’il pensait de comment était un éléphant.

Le sage leur expliqua, calmement :  Vous avez tous dit vrai. La raison pour laquelle d’entre vous affirmez diffère de ce que les autres affirment à leurs tours, c’est que chacun d’entre vous a touché une partie différente de l’éléphant.  Oui, l’éléphant à réellement les traits que vous avez tous décrits.

Les six aveugles s’exclamèrent :  Oooh !!!  Et cessa les discussions enflammées entre eux.  Ils furent heureux d’avoir constaté que leurs réalités individuelles leur ont permis de se faire une idée globale de l’ensemble de ce à quoi pouvait bien ressembler un éléphant vu sous différents angles.

La morale de cette histoire ?

Il peut y avoir une part de vérité dans ce que chaque personne mentionne.  Pour eux, dans l’instant présent, c’est leur réalité, leur perception, leur vision vu de leur cadre de référence, de leur emplacement sur le terrain.

Au sein d’un groupe, le vieux sage représente le leader.  La force d’un leader bienveillant est la capacité à rassembler toutes ces vérités pour en faire une vision d’ensemble, un projet, des idées de terrain, des observations communes et arriver à prendre ce recul pour fédérer des personnes à un projet commun, une vision globale d’une situation ou un objectif. Ainsi chacun y trouve sa place, son rôle et s’y sent important.

Un leader bienveillant est celui qui donne du sens aux objectifs où chacun reconnait son importance. Les différences de perspectives et de perceptions, deviennent ainsi une force.

JUST BE ! 💙💙💙

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Contactez-moi !

Laissez-moi vos coordonnées ici et il me fera plaisir de vous transmettre mes nouveautés dès publications... N'hésitez pas à me faire parvenir également vos questionnements...

Not readable? Change text. captcha txt